Accueil du site > Politique > Wade seul contre tous

Wade seul contre tous

samedi 18 juin 2011

Le presse revient sur le projet de loi instituant un ticket pour la présidentielle de 2012 pour dire que son initiateur, Me Abdoulaye Wade, est quasiment le seul à le vouloir. Dans sa formation politique des voix de sont élevées et une fronde couve à l’Assemblée nationale. L’opposition, les mouvements citoyens et des organisations de défense des droits de l’homme telles la Raddho sont également en ordre de bataille.


« Les ministres n’y ont vu que du feu ! Le projet de loi instaurant un ticket pour la prochaine présidentielle n’est pas passé par un circuit ordinaire. L’affaire a été bien verrouillée au point que rares sont les responsables libéraux qui étaient au courant. Et pourtant les projets de loi à adopter en Conseil des ministres sont intégrés dans le dossier mis à la disposition de tous les ministres du gouvernement pour qu’ils se préparent. Cela se fait au plus tard le mercredi qui précède la tenue de la réunion hebdomadaire. Cela n’a pas été le cas avant-hier où les ministres ont été surpris de voir cette affaire figurer dans le menu des discussions du gouvernement alors qu’elle n’était pas dans le dossier à eux envoyé. Ce qui n’a pas plu à certains membres du gouvernement qui ont interprété cette attitude comme l’indice d’un déficit de confiance », écrit « EnQuête ».

« L’As » note que « la version finale du projet instituant un ticket présidentiel pour le prochain scrutin comporte un autre point stratégique. Le texte prévoit que le ticket qui aura obtenu plus de 25% des suffrages à la présidentielle puisse être élu dès le premier tour ».

Selon « L’As », Me Wade a dit aux ministres que ce ne sera pas Karim Wade son colistier.

« Le Populaire » donne des détails du projet de ticket à la présidentielle. Selon « Le Populaire », le projet « maintient le second tour de la présidentielle avec un quart bloquant au premier tour. Le Vice-président devient second sur le plan protocolaire et assure la vacance du pouvoir ».

Selon le professeur El Hadji Mbodji qui s’est exprimé dans « Le Populaire », « si Wade persiste en passant outre l’interdit constitutionnel, il devra choisir une colistière ».

« Le Soleil » publie l’intégralité du projet de loi instituant un ticket pour la présidentielle.

« Le Quotidien » note que « le projet de loi constitutionnelle instituant un ticket de l’élection simultanée, au suffrage universel du Président et du Vice-président, examiné et adopté en Conseil des ministres jeudi dernier, enregistre déjà des hoquets protestataires, dont certains émanent de députés, de la société civile à l’image de la Raddho qui tient aujourd’hui une conférence de presse avec comme slogan « touche pas à ma constitution », mais aussi des partis politiques. En attendant l’entrée en scène des deux Chambres du Parlement et peut-être du Conseil constitutionnel qui a été interpellé ».

« L’Observateur » parle des « non-dits du ticket de Wade » et se demande si Pape Diop n’est pas l’agneau du sacrifice.

« Walf Grand-Place » indique que « le projet de loi adopté avant-hier par le Conseil des ministres n’a pas laissé de marbre la formation politique de Moustapha Niasse. Pour l’Alliance des forces de progrès (Afp) en proposant un ticket à la présidentielle, Abdoulaye Wade songe à sa succession par « une hérésie constitutionnelle ».

« Walfadjri », informe, pour sa part, qu’ « un courant d’air semble souffler sur Bennoo ».

Selon « Walfadjri », « Bennoo/Alternative 2012 verra bientôt le jour. Cette initiative est mise sur pied par des partis membres de Bennoo Siggil Senegaal et des mouvements citoyens qui ont pris part aux assises nationales. Elle veut doter l’opposition d’un candidat de « l’unité et de transition » et d’une liste commune pour les législatives ».

« Sud Quotidien » ajoute que « la coalition « Bennoo Siggil Senegaal » veut d’un candidat de l’unité, du rassemblement et de la transition en son sein pour la présidentielle de février prochain. Pour porter ce projet politique « unificateur et fondateur », « Benno alternative 2012 » déroule à son rythme et invite les intéressés dans son camp à signer la charte et à présenter leur candidature à la candidature de l’unité de Bennoo ». Mouhamed Diaw

Répondre à cet article